Préciser les variables d'études

Dans le contexte du style classique et du style Fashion, il existe de nombreuses variables à étudier :

1.      Variables Internes :

Une étude qui intègre des attitudes, des opinions ou une image de soi.

a.      Approche AIO (Activités, Intérêts, Attitudes) :

Cette approche étudie des activités individuelles :

·      Le travail professionnel offre plus de liberté dans ce qui concerne le style de vêtement mis lors de ce travail.

·      Le travail domestique oblige l’individu à s’habiller sous un certain style vestimentaire.

·      Les loisirs ouvrent un champ large pour choisir quel type de vêtement on peut mettre, ils représentent une chance pour s’évader des contraintes de la vie.

·      Les obligations physiologiques (manger, dormir, …), comme leur nom l’indique, se sont des activités associés avec un certain nombre d’éléments obligatoires d’où les vêtements.

Les Intérêts traduisent la curiosité et le plaisir. Autrement dit, ils poussent les individus à s’orienter vers d’autres styles attirants.

Les attitudes peuvent couvrir trois groupes :

·      Les croyances traduisent ce que le consommateur croit sur des choses ou pense sur eux. Exemple : « Je suis sûr que ces vêtements ne s’abîment pas trop vite ce qui va me permettre d’éviter le gaspillage » ou encore « je pense que les jeans qui sont à la mode sont loin d’être partie de l’image que je veux que mon employeur reflète de moi ».

·      Les sentiments est l’attirance ressentie par le consommateur vers le produit. Exemple : « J’ai eu le coup de foudre pour style vestimentaire » ou encore « Je n’aime pas tellement les vêtements ayant beaucoup de couleurs ».

·      Une tendance à agir correspond au passage à l’acte du consommateur. Les promotions poussent le consommateur à agir pour acheter. Exemple : « J’ai eu une information que les costumes de type ROMAIN ont eu une baisse dans leurs prix, je vais sûrement acheter un des ces costumes cette fois ».

 

b.      L’expérience :

« Dès que j’entends cette pub, j’ai envie de jeter mon ancienne chaussure et d’en acheter une autre qui est à la mode »

« Je te le dis, je cours 10 Km par semaine sans une seule couture dans mes chaussures … je n’achète que ceux de Nike pour ça »

c.       L’image de Soi :

Le consommateur est sensible à l’image qu’il donnera de lui-même par la possession de ce style vestimentaire. C’est pourquoi son choix est tellement important dans les études parce qu’il se traduit par une fidélité dans l’avenir.

Les jeunes favorisent la mondialisation, donc ils préfèrent les vêtements qui sont à la mode.

Les groupes d’âge que nous visant le plus sont trois :

·         Adon naissant (moins de 10 ans)

·         Adolescent (18 – 25 ans)

·         Papy boomers (50 – 55 ans)

Ce que nous visant dans cette étude c’est les adolescents. Ce qui ouvre une question concernant leur statut social :

Statut social :

·      Early Adopters : Acheteurs précoces qui jouent un rôle important par leur pouvoir d’influence.

·      Les Célibattantes : Femmes célibataires, urbaines, actives et ambitieuses. Elles cultivent leurs formes, leurs Look et vivent à fond toutes leurs passions.

·      Les Bobos (Bourgeois bohémiens) : Un groupe « Paradoxal » votent à gauche et vivent à droite. Ne suive pas les autres car ils veulent donner un sens à leur consommation.

·      Les Oupos (Outils de pouvoir obnubilés par la réussite professionnelle) : Ont pour seule valeur la volonté de faire une belle carrière.

·      Les Probos : Ont voulus devenir des Bobos mais ils ont raté leur objectif.

Un Bobo n’est plus à la mode, il est remplacé par un nouveau nommé Style Furita où les gens veulent s’adéquater avec les envies mais pas avec les critères externes de richesse. Autrement dit, les gens veulent travailler moins et vivre plus dans une vie plein d’envies et de liberté.

2.      Variables Externes :

a.      L’environnement socioculturel :

On peut citer quelques exemples :

·      Héritage culturel, variable selon : la nation, le contient, la région.

·      Importance des groupes de pression.

·      Libéralisation des mœurs.

·      Emancipation de la femme.

·      Recherche de la sécurité.

·      Tendance à vouloir profiter des plaisirs de la vie (loisirs, vacances, …) et à échapper des contraintes de l’existence (d’où un besoin d’évasion).

·      Importance croissante de la communication audiovisuelle.

·      Augmentation exponentielle du nombre d’internautes.

·      Valorisation de la jeunesse et de l’action au détriment de la vieillesse et de la réflexion.

·      Diminution du nombre d’individus par foyer.

·      Importance de l’enfant dans le choix des produits.

Ces éléments influencent les étudiants et toutes autres personnes existantes dans ce qui concerne leurs choix dans la vie.

b.      Les classes sociales :

On parle de quatre choses :

·      Revenus : influence sur le type de consommation.

·      Formation.

·      La profession.

·      Lieu de résidence.

Le mode de consommation exprime la position sociale, c’est pourquoi le consommateur n’achète pas au hasard.

c.       Le rôle des groupes et du leader d’opinion :

Le groupe de contact : les amis, les voisins, les collèges de travail, …

Le groupe de référence : le consommateur ne fait pas partie du groupe mais ce groupe l’influence beaucoup dans ses décisions. Ex : Un Star de la télévision conseille les admirateurs d’acheter un produit particulier.

d.      La famille :

Âge, mariage, nombre d’enfants :

·         Jeune célibataire.

·         Jeune marié sans enfant.

·         Jeune marié avec enfant.

Exemple : Un jeune marié sans enfant dépense en orientation sur sa voiture, ses vêtements, ses voyages, …

Il y a aussi :

·         La prédominance du Mari.

·         La prédominance de la Femme.

·         La prédominance de l’Enfant. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×